fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Des agriculteurs en manque de financement ?

Financement agricole, services financiers, microfinance, financement des chaînes de valeur... De quoi parle-t-on précisément ? Nous vous proposons quelques repères sur cette double page.

1. Le financement des dépenses publiques allouées au secteur
agricole (le fonctionnement des administrations et
services publics agricoles, les biens publics comme les
infrastructures, les incitations à une orientation comme
les subventions et les bonifications).
2. Le financement des exploitations agricoles : c’est-à-dire les
services financiers permettant aux exploitations agricoles
de couvrir leurs différents besoins de financement (crédits
de campagne, foncier agricole, équipements, cheptel…).
3. Le financement des agents économiques et commerciaux
des chaînes de valeur
c’est à-dire les services financiers
adaptés aux investissements dans la transformation, le
stockage, la commercialisation…
4. Le financement des organisations économiques de type
coopératif
 : investissements en équipements, financement
du fonctionnement.
5. Le financement du développement local, de l’environnement
immédiat des producteurs et des autres acteurs de
la chaîne de valeur (infrastructures, services sociaux de
base, prestation de services spécialisée).

Lexique


Les services financiers sont l’ensemble des services de paiement,
de garde et d’épargne, de crédit et d’assurance.
Il existe plusieurs types de crédit . Les crédits de court terme
(quelques mois) permettent surtout de financer des activités
de campagne (commercialisation, achat d’intrants,
…). Pour des investissements plus conséquents (matériel
agricole, infrastructures et équipement, foncier, cheptel…),
il faut des crédits plus importants, sur du moyen ou long
terme (plusieurs mois voire années).
Le risque est la probabilité d’un événement considéré comme
un mal ou un dommage. L’activité agricole est perçue
comme particulièrement risquée, que ce soit au niveau
des prix des produits agricoles (très volatils) ou de la production
(aléas climatiques, ravageurs,…). Pour une institution
financière, ces facteurs représentent un risque de
non remboursement souvent élevé et difficile à évaluer.
Face à ce risque, elles demandent des garanties que tous
les producteurs agricoles ne peuvent pas fournir (titre
foncier, autres biens) et appliquent des taux d’intérêt en
général élevés.
La microfinance (voir page 11) est un système financier qui
vise à donner un accès durable aux services financiers aux
populations exclues du système bancaire classique. Ces
organisations sont proches géographiquement des populations
et s’appuient souvent sur des formes de garantie
sociales (emprunteurs solidaires pour le remboursement)
plutôt que matérielles. Elles offrent en général des crédits
de faibles montants pour une courte durée. Les taux d’intérêts
annuels varient fortement entre les pays et les zones.
En milieu rural en Afrique, ils sont en moyenne compris
entre 20 et 30 % par an.
Le financement des chaînes de valeur est un système de financement
dans lequel les partenaires avec lesquels les
agriculteurs négocient régulièrement — fournisseurs
d’intrants et acheteurs — leur octroient un crédit ou en
facilitent l’accès. Le remboursement est garanti par la
vente anticipée de la culture concernée. Il en existe différents
types : crédit commercial, exploitation agricole sous
contrat, schémas de financement de petits planteurs (voir
page 14), crédit-stockage ou warrantage (voir page 16). En
Afrique de l’Ouest, c’est le premier moyen par lequel les
agriculteurs accèdent au financement.


_

  • Réagir :
  • Partagez :




Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS