fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°256 - Spécial "Année internationale de l’agriculture familiale"

2014 a été consacrée « Année internationale de l’agriculture familiale » (AIAF) par l’Organisation des Nations Unies. Cette Année avait pour vocation de mieux faire connaître les agricultures familiales et de promouvoir des débats et une coopération à l’échelle nationale, régionale et mondiale afin de renforcer la sensibilisation et la compréhension des enjeux auxquels elles sont confrontées et d’identifier des moyens efficaces de venir en aide aux agriculteurs familiaux.

Dans ce cadre, de nombreux acteurs (organisations de producteurs agricoles, ministères, organisations internationales, organisations de la société civile, instituts de recherche, ONG…) ont consacré une série de publications et d’événements à l’agriculture familiale. Ces publications et événements ont généralement abordé cette thématique de trois façons. La première cherche à mieux comprendre et définir les agricultures familiales. La seconde vise à apprécier et souligner leurs performances et leurs capacités d’innovations. La dernière s’intéresse à la nécessité et aux moyens de soutenir et d’accompagner les agricultures familiales.

Dans ce bulletin, Inter-réseaux vous propose une sélection d’informations et de documents produits dans le cadre de l’AIAF et susceptibles d’intéresser les membres du réseau, en particulier en Afrique de l’Ouest et du Centre. Cette sélection est présentée suivant les trois axes cités ci-dessus : définir et comprendre les agricultures familiales ; évaluer et souligner leurs performances et leurs capacités d’adaptation et d’innovation ; soutenir et accompagner les agricultures familiales. Certaines ressources, en particulier les nombreuses revues publiées dans le cadre de cette année, relèvent de ces différents axes : elles sont citées au début de ce bulletin. Enfin, plusieurs acteurs ont consacré un site ou une page web à l’AIAF : nous en avons recensé plusieurs à la fin de ce bulletin qui viennent compléter des coordonnés signalées dans le corps du bulletin.

Si vous connaissez d’autres ressources intéressantes non citées dans ce bulletin, n’hésitez pas à nous écrire pour nous les faire partager ! Nous pourrons actualiser la version en ligne de ce bulletin.

Bonne lecture !

L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural ([email protected])

Tout déroulerTout enrouler

Sur l’Année internationale de l’agriculture familiale (AIAF)


Forum Rural Mondial
Le site web de la société civile pour l’AIAF-2014 a publié tout au long de l’année des articles sur l’agriculture familiale ainsi que des informations sur les événements organisés dans le monde dans le cadre de l’AIAF. Elle regroupe également une série de documents, de chiffres et d’informations en lien avec l’agriculture familiale. Des cartes sur les comités nationaux et les organisations adhérentes sont également disponibles, ainsi que des rapports d’étapes sur les avancées des comités nationaux dans le monde. Une infographie présente de façon synthétique les parties prenantes, les objectifs et les impacts de l’AIAF sur les différents continents. Les déclarations publiées cette année sont en ligne en différentes langues.
Visiter le site :
http://www.familyfarmingcampaign.net/fr/accueil
Voir les cartes des comités nationaux et des organisations adhérées :
http://www.familyfarmingcampaign.net/fr/aiaf2014/comite-nationaux
http://www.familyfarmingcampaign.net/fr/aiaf2014/organisations-adherees
Télécharger la liste de contacts des comités nationaux :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/documentos/iyff_national_committees_list_july201453d620dfaefc6.pdf
Voir l’infographie sur l’AIAF :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/comunicacion/_poster_cientificoen.pdf


Forum Rural Mondial, 18 décembre 2014
Le premier article dresse un bilan de l’Année internationale de l’agriculture familiale. Selon le Forum rural mondial, grâce à l’impulsion de la société civile, des changements législatifs et budgétaires favorables à l’agriculture familiale se sont réalisés dans 11 pays et 22 autres changements sont en cours. Un total de 50 comités nationaux ont été créés, comme de véritables plateformes pour le dialogue et la négociation sur les politiques publiques nationales liées à l’agriculture familiale. Un document plus long détaille également les acquis de cette année et les étapes à venir, après 2014. Enfin, le Secrétariat du Forum Rural Mondial a décidé avec les différents acteurs engagés de poursuivre l’engagement de l’AIAF au cours des 10 prochaines années. Sept chantiers thématiques ont été définis : accès aux marchés locaux et régionaux, accès au crédit, accès aux technologies appropriées, accès aux ressources naturelles dans le contexte du changement climatique, renforcement organisationnel et le rôle des femmes et des jeunes. L’AIAF + 10 vise également trois actions centrales dans son cadre d’action général : la promotion des Comités nationaux, l’élaboration de Directives globales pour l’agriculture familiale et la promotion de la recherche participative.
Lire l’article :
http://www.familyfarmingcampaign.net/fr/nouvelles/2014/12/2014-une-annee-marquee-par-les-progres-dans-la-promotion-de-lagriculture-familiale
Lire le document sur l’héritage de l’AIAF et les étapes à venir (5 p.)  :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/documentos/iyff_legacy_document_(french).pdf
Lire l’article sur l’AIAF + 10 :
http://www.familyfarmingcampaign.net/fr/nouvelles/2015/01/iyff10-commitment-to-family-farming-continues


CNCR, 17 décembre 2013
Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) du Sénégal a organisé un atelier de lancement de l’Année internationale de l’agriculture familiale (AIAF) au Sénégal, qui a rassemblé une centaine de personnes (membres du CNCR, représentants de l’Etat, ONG, partenaires au développement, secteur privé…). L’objectif était de s’accorder sur les approches à privilégier pour promouvoir le rôle de l’agriculture familiale dans la création de richesses et la réduction de la faim et de la pauvreté au Sénégal. Cet atelier était organisé en 4 temps : (i) les allocutions (ouverture et clôture), (ii) l’installation du comité national de pilotage de l’AIAF-Sénégal, (iii) le lancement de l’observatoire national des exploitations familiales et (iv) la synthèse des échanges et les perspectives.
Lire un compte-rendu de l’atelier et regarder les vidéos des allocutions :
http://www.cncr.org/spip.php?article1028
Lire l’article sur la journée de lancement de l’AIAF (4 p.) :
http://www.cncr.org/IMG/pdf/Article_sur_la_journee_de_lancement_de_l_AIAF.pdf
Lire le rapport de l’atelier de lancement de l’AIAF au Sénégal (36 p., 2Mo) :
http://www.cncr.org/IMG/pdf/Rapport_atelier_lancement_AIAF_final_High_comp.pdf


Une page web sur le site du ministère français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et des Forêts (MAAF) page recense les informations sur les événements forts de l’Année en France. Elle contient des vidéos, communiqués et publications en lien avec les activités du ministère dans le cadre de l’AIAF. Un « Observatoire des initiatives françaises » a également été créé, qui regroupe l’ensemble des actions proposées par différents acteurs. Le 26 janvier 2015, un rapport de fin de la mission d’animation et de coordination des activités organisées en France a été remis aux ministères de l’Agriculture et des Affaires étrangères. Il dresse les grands éléments de bilan de l’AIAF française et propose aux différents acteurs engagés d’ouvrir 7 chantiers thématiques pour poursuivre la mobilisation en faveur de l’agriculture familiale.
Visiter la page du MAAF :
http://agriculture.gouv.fr/2014-agriculture-familiale
Visiter le site de l’Observatoire des initiatives françaises :
http://aiaf.resolis.org/
Lire le rapport de fin de mission (12 p.) :
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport-AIAF_cle0e71ea.pdf

Ressources générales sur les agricultures familiales


FAO, 2014
Ce rapport commence par un exercice de définition et de caractérisation de l’agriculture familiale (nombre et taille des exploitations familiales dans le monde, accès au marché, caractéristiques du ménage…) Il montre ensuite en quoi l’innovation dans les exploitations agricoles familiales contribue à la sécurité alimentaire, au recul de la pauvreté et à la protection de l’environnement dans le monde. Pour favoriser leur innovation, il préconise entres autres d’augmenter les investissements publics dans la recherche-développement agricole et les services de vulgarisation et conseil, ainsi que renforcer la capacité d’innovation via des investissements dans l’éducation et la formation à tous les niveaux. Les principaux obstacles à l’innovation qu’il identifie sont l’absence d’infrastructures, le manque d’instruments financiers et d’instruments de gestion des risques, ainsi que la précarité des droits de propriété.
Lire le résumé (12 p.)
www.fao.org/3/a-i4036f.pdf
Lire le rapport (161 p.) :
www.fao.org/3/a-i4040e.pdf


Cirad, 2013-2014
Le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) a publié en mai 2013 un premier rapport commandité par l’Agence française de développement (AFD) sur l’agriculture familiale. Ce rapport procède à un exercice de définition mettant en évidence la pluralité des formes d’agricultures familiales. Il analyse ensuite leurs contributions économiques, sociales et environnementales puis examine la prise en compte de ces agricultures familiales par les politiques. La seconde partie du rapport développe des études de cas par pays (Afrique du Sud, Brésil, Cuba, France, Hongrie, Inde, Mali, Maroc, Mexique, Vietnam). En octobre 2014, une version reprise et remaniée de ce rapport a été publiée sous le même titre dans la collection « A savoir » de l’AFD. Cet ouvrage fait une analyse : de la définition de l’agriculture familiale et des termes proches utilisés dans la littérature ; des contributions de l’agriculture familiale sur l’emploi et la génération de revenus, la gestion des risques climatiques ou de marché, la diversification, l’adaptation de la production aux diversités des territoires et aux changements climatiques, la démocratie (gouvernance) locale, la gestion des ressources naturelles… ; et de la place de l’agriculture familiale dans les politiques agricoles de plusieurs pays.
Lire la première version du rapport avec les études pays (306 p.) :
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/20130711_Rapport_final_MAAF_MAE_AFD_AF_CIRADBIS_31_Mai_complet_cle0197b5.pdf
Lire la seconde version du rapport (200 p.) :
http://www.afd.fr/webdav/site/afd/shared/PUBLICATIONS/RECHERCHE/Scientifiques/A-savoir/28-A-Savoir.pdf


AgriCultures Network, décembre 2013
Ce numéro de la revue Farming Matters consacre son dossier principal à des initiatives visant à défendre et promouvoir l’agriculture familiale, portées par des organisations paysannes, des communautés locales ou des ONG, au Nord et au Sud. Un article introductif présente les dix caractéristiques de l’agriculture familiale.
Lire la revue (44 p., 2 Mo) :
www.agriculturesnetwork.org/magazines/global/family-farming/at_download/magazineissue_pdf


AFD, 30 décembre 2013
Dans cet entretien, Zacharie Mechali, expert agronome à l’AFD, explique en quoi l’agriculture familiale, souvent méprisée par les gouvernements, joue un rôle central dans la lutte contre la faim et la préservation de l’environnement. Il évoque également les phénomènes qui menacent ces agricultures ainsi que les conditions nécessaires à leur développement : reconnaître leur importance ; favoriser la constitution de groupements de producteurs, coopératives et syndicats ; promouvoir le développement des territoires ruraux (accès aux services de base, infrastructures économiques) ; valoriser les spécificités locales des produits agricoles.
http://www.afd.fr/home/projets_afd/developpement_rural?actuCtnId=110751


SOS Faim, janvier 2014
Ce numéro de la revue Défis Sud est consacré aux agricultures familiales dans le monde. Il montre que ces agricultures recouvrent des réalités multiples et mal connues, et aborde une série de sujets illustrant les enjeux de l’agriculture familiale dans différents pays : les forces et les faiblesses des politiques brésilienne et bolivienne en matière de promotion de l’agriculture familiale, les défis auxquels sont confrontés les petits producteurs au Burkina Faso, les performances économiques des petites exploitations familiales au Sénégal. Enfin, un article est consacré à la problématique de l’accaparement des terres au Mozambique.
Lire la revue (24 p., 2 Mo) :
https://www.sosfaim.org/be/wp-content/uploads/sites/3/2014/08/defis-sud-agriculture-familiale-complet.pdf


ECDPM, janvier 2014
Ce numéro porte sur le thème « Agriculture familiale et sécurité alimentaire ». Il contient notamment des interviews avec la Commissaire Économie rurale et Agriculture de l’Union africaine et le Directeur général de la FAO sur les actions à mettre en place pour permettre le développement de l’agriculture familiale et l’alignement des actions des partenaires de l’Afrique sur ces priorités. Les autres articles abordent certains enjeux clés pour l’agriculture familiale en Afrique : droits d’accès des petits producteurs aux ressources naturelles, commercialisation des produits des petits producteurs, dégradation des ressources et approches agro-écologiques. Des références à des expériences africaines et européennes permettent de nourrir ces débats.
Lire le numéro (32p, 4Mo) :
http://ecdpm.org/great-insights/family-farming-and-food-security/


Cirad, Inra, juin 2014
Le Cirad et l’Inra ont organisé une rencontre sur la recherche en agriculture familiale lors du Salon international de l’agriculture à Paris en février 2014. Plusieurs vidéos ont été mises en ligne, livrant un aperçu des travaux des équipes de recherche engagées sur ce thème : « agricultures familiales et autres formes d’organisations sociales : entre effacement et coexistence » ; « main d’œuvre et organisation du travail dans les exploitations familiales : comparaison Nord – Sud » ; « organisations et réseaux de producteurs dans un monde globalisé » ; « outils, dispositifs et politiques publiques en soutien aux agricultures familiales ».
Regarder les vidéos (entre 10 et 20 minutes chacune) :
http://www.cirad.fr/publications-ressources/science-pour-tous/conferences/recherche-sur-l-agriculture-familiale/recherche-en-agriculture-familiale


SOS Faim, juin-juillet 2014 (n°119)
Le dossier de ce numéro de Défis Sud est consacré aux grands enjeux de l’agriculture familiale : ses mutations, les préjugés à son égard, le défi de l’emploi, le périurbain comme facteur de changement ou encore les questions de résilience et de sécurité alimentaire. Il présente également des études de cas au Burkina et en RDC.
Lire le numéro (36 p.) :
https://www.sosfaim.org/be/wp-content/uploads/sites/3/2014/09/defis-sud-transformation-complet.pdf


CTA, août 2014
Ce numéro de Spore est organisé en quatre parties, intégrant des articles de cadrage, des interviews (avec des chercheurs, des représentants d’organisations paysannes, des responsables d’entreprises et le DG de la FAO), des reportages et études de cas au Nord et au Sud. La première partie présente les défis de l’agriculture familiale, la seconde interroge les conditions du succès de cette agriculture, la troisième s’intéresse à l’intégration de l’agriculture familiale dans les filières et la dernière aborde le rôle des politiques incitatives dans le développement de l’agriculture familiale.
Lire la revue (36 p.) :
http://spore.cta.int/images/stories/Special_issue_2014/SF-Special2014-FR.pdf


Rural 21, août 2014
A travers des points de vue variés (agriculteurs, représentants d’organisation internationale, chercheurs…), les articles abordent une série de dimensions clés de l’agriculture familiale : définition et aspects de l’agriculture familiale, lien avec l’emploi rural, question du genre, intérêt de la diversité pour la résilience. Plusieurs articles de ce numéro ont été traduits en français et sont disponibles en ligne.
Lire la revue :
http://www.rural21.com/english/archiv/archive2014-02en/
Lire les articles traduits en français :
http://www.rural21.com//nc/francais/news/detail/article/agriculture-familiale-00001199/


Alternatives économiques, CFSI, septembre 2014
Un numéro spécial d’Alternatives Economiques a été réalisé en partenariat avec le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI). Un article présente les enjeux de l’agriculture familiale, un autre se penche plus particulièrement sur le Sénégal et les capacités du pays à être autosuffisant. D’autres articles insistent sur la nécessité de rendre l’agriculture plus attractive pour les jeunes ou soulèvent les enjeux cruciaux des droits de propriété sur les semences. Enfin, un entretien avec Nicolas Bricas, chercheur au Cirad, rappelle que l’avenir de l’agriculture familiale recoupe également un double défi environnemental et social.
Lire la revue (16 p.) :
http://www.cfsi.asso.fr/sites/www.cfsi.asso.fr/files/338bis_hd-ss-traits-coupe-bdef.pdf


SOS Faim, novembre 2014
En quoi consiste l’agriculture familiale ? Que représente-t-elle à l’échelle mondiale ? Quels sont ses atouts ? Quels sont les défis auxquels elle est confrontée ? Comment la soutenir ? SOS Faim a mis en place une plate-forme multimédia permettant de découvrir de manière pédagogique les enjeux de ce type d’agriculture et de répondre à toutes ces questions à travers des vidéos, photos, infographies et témoignages.
http://www.agriculturefamiliale.org/


Conseil Economique, Social et Environnemental, décembre 2014
Le Premier ministre français a demandé au Conseil économique, social et environnemental (Cese) d’identifier, au regard des atouts des agricultures familiales et des obstacles qu’elles rencontrent, les principaux outils sur lesquels les politiques publiques peuvent s’appuyer pour les accompagner. Le Cese dresse le constat que les agricultures familiales sont porteuses de nombreuses solutions notamment en termes de lutte contre la faim et la pauvreté, de maintien et de création d’emplois ou encore de protection des ressources naturelles et de développement des territoires. Il formule un ensemble de préconisations visant à garantir leur autonomie et à les protéger de la concurrence mondialisée, notamment en les (re)plaçant au cœur des politiques publiques.
Lire l’avis (74 p.) :
http://www.lecese.fr/sites/default/files/pdf/Avis/2014/2014_26_agriculture_familiale.pdf
Lire la synthèse (2 p.) :
http://www.lecese.fr/sites/default/files/pdf/Fiches/2014/FI26_agriculture_familiale.pdf
Regarder la vidéo de présentation de l’avis du Cese (5’44)
http://www.lecese.fr/content/le-cese-se-prononcera-sur-lagriculture-familiale


Club Déméter, 2014
Le dossier de l’édition 2014 du Déméter est consacré aux agricultures d’Afrique subsaharienne. Le premier article (Bruno Losch) se base sur l’étude RuralStruct et montre pourquoi l’Afrique a besoin de son agriculture pour dynamiser ses territoires et faire face aux défis structurels à venir. Un second article (Cheikh Oumar Ba et Ibrahima Hathié) illustre la diversité des exploitations agricoles ouest-africaines et les dynamiques de transformations en cours. L’article suivant (Nicolas Bricas, Claude Tchamda et Marie-Cécile Thirion) étudie l’évolution des modes de consommation alimentaire en Afrique de l’Ouest et centrale. Un autre article (Vincent Ribier et Pierre Baris) analyse l’évolution en cours et l’émergence de politiques agricoles régionales et continentales. L’article suivant (Aurore Mansion et Cécile Broutin) explique pourquoi les modes actuels de régulation du foncier ont atteint leurs limites. Deux articles sont ensuite réservés aux marchés céréaliers – l’un consacré à l’Afrique de l’Ouest (Roger Blein et Bio Goura Soulé) et l’autre à l’Afrique de l’Est et australe (Mathilde Douillet). Enfin, le riz (Frédéric Lançon et Patricio Mendez del Villar) et les oléagineux (Claude Jannot) sont analysés en détail dans deux articles.
http://www.clubdemeter.com/ledemeter.php?demeter=2014


Fupro-Bénin, 21 octobre 2014
Des rencontres internationales de l’agriculture familiale ont été organisées au Bénin le 21 octobre dans le cadre de l’AIAF, avec une forte participation de la Fupro-Bénin et du Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (Roppa). Plusieurs conférences et tables rondes ont été organisées lors de cette journée sur les thèmes suivants : enjeux et perspectives de l’agriculture familiale au Bénin, l’intégration de l’agriculteur familial dans la société béninoise, les contributions de l’agriculture familiale à l’économie béninoise, les jeunes, les questions de formation agricole et rurale. Une synthèse de ces échanges a été publiée par la Fupro-Bénin.
Lire une synthèse des échanges :
http://aiaffupro2014.jimdo.com/app/flex/blog/preview/375061860
http://www.fupro.org/?Celebrations-de-l-Annee


Farm, 21 mai 2014
Cet article s’intéresse à l’agriculture familiale au Brésil et à sa prise en compte dans les politiques. La discussion s’axe dans un premier temps sur la définition de l’agriculture familiale et ses enjeux. Au Brésil, celle-ci repose sur quatre critères : une superficie maximale définie à l’échelle régionale ; un recours prédominant à la main-d’œuvre familiale non salariée ; un revenu provenant essentiellement de l’activité agricole ; et une ferme exploitée par la famille. Le Pronaf (Programme d’appui à l’agriculture familiale) est ensuite détaillé. L’accent est enfin mis sur la difficulté d’identifier des critères objectifs permettant de définir une agriculture familiale qui est en réalité très diversifiée. Une diversité que les politiques publiques peinent également à prendre en compte.
http://www.fondation-farm.org/zoe.php?s=blogfarm&w=wt&idt=1705


Cipca, juillet 2014
Ce numéro de la revue Mundos rurales publiée par l’organisation paysanne bolivienne Cipca (Centro de Investigación y Promoción del Campesinado) porte sur l’AIAF. Elle s’attache à définir les agricultures familiales ainsi que leur poids économique et social, en particulier dans le contexte de l’Amérique Latine. Plusieurs articles portent ensuite sur la situation des agricultures familiales en Bolivie (nombre, répartition, contributions à la production et la sécurité alimentaire, difficultés).
Lire la revue (64 p.) :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/comunicacion/cipca_aiaf_10.pdf


Asian Farmers’ Association, février 2014
Ce document produit par l’AFA (Asian Farmers’ Association), une alliance régionale de 17 fédérations et organisations de producteurs de 13 pays d’Asie, définit les agricultures familiales et leurs enjeux dans le contexte de l’Asie. Il présente ensuite les défis pour les organisations de producteurs dans le cadre de l’AIAF. Une série d’articles sur les enjeux de cette année pour les organisations de producteurs en Asie est également en ligne sur le site de l’AFA.
Lire le document (8 p.) :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/comunicacion/2014-02_iyff.pdf
Voir les articles sur les enjeux de l’AIAF pour les OP en Asie :
http://asianfarmers.org/?page_id=2798

Définir et comprendre les agricultures familiales


La Revue nouvelle, 21 mars 2014
Cet article s’intéresse aux questions - souvent jugées taboues - du patriarcat et du conservatisme dans les agricultures familiales des pays pauvres. Citant les travaux de Denis Pesche et Jean-Michel Sourisseau (Cirad), il rappelle que dans des systèmes où logiques familiales et de production se confondent, l’autoexploitation ou la surexploitation ne sont pas loin, surtout dans des contextes de patriarcat, où la situation des femmes et des jeunes est marquée par des rapports de force au sein de la famille. Alors que des politiques d’individualisation des droits, certes porteuses d’émancipation, risquent de déboucher sur des effets pervers (fragmentation des terres, réduction de la taille des exploitations), l’article évoque la possibilité de conserver les logiques productives en commun tout en modifiant les rapports de force internes aux familles.
http://www.revuenouvelle.be/Agriculture-familiale-ou-familiarcale-Des-raisons


FAO, avril 2014
Cette étude livre une estimation du nombre, de la taille et de la répartition des exploitations et des exploitations familiales dans le monde. Selon les résultats, il y aurait au moins 570 millions d’exploitations dans le monde, dont plus de 500 millions peuvent être considérées comme de type familial. La plupart des exploitations mondiales sont très petites, avec plus de 475 millions d’exploitations couvrant moins de 2 hectares. Celles-ci occupent toutefois une petite partie de la totalité des terres cultivées dans le monde.
Lire le document (45 p.) :
www.fao.org/docrep/019/i3729e/i3729e.pdf


Agropolis International, 1er – 3 juin 2014
Les organismes de recherche du pôle Agropolis International ont organisé du 1er au 3 juin à Montpellier (France) des Rencontres internationales sur le thème « Agricultures familiales et Recherche » pour faire échanger et travailler ensemble des représentants des agriculteurs familiaux, des décideurs politiques et du secteur privé, des représentants de la société civile et des enseignants et chercheurs du monde entier. L’objectif de ces rencontres était de questionner et enrichir les agendas de recherche concernés par les agricultures familiales et les défis mondiaux associés. Les vidéos et présentations des intervenants ont été mises en ligne, ainsi que des premiers extraits des actes en anglais. Les actes complets seront disponibles progressivement en français, anglais et espagnol.
Programme :
http://www.agropolis.fr/actualites/2014-retour-rencontres-internationales-agricultures-familiales-recherche.php


Farm, juillet 2014
Cet article analyse le débat autour de la taille optimale d’une ferme. L’auteur remet en question la dichotomie entre petite agriculture de subsistance et grande agriculture commerciale, qui tend à « sur-simplifier » une réalité plus complexe. L’auteur s’interroge également sur l’existence d’économies d’échelles dans le secteur agricole. Pour finir, il appelle à prendre en compte la diversité de la petite agriculture et propose trois catégories pour celle-ci : commerciale, en transition et vivrière. Il recommande de placer la petite agriculture commerciale comme priorité dans l’agenda politique et préconise pour elle des politiques pro-business.
http://www.fondation-farm.org/spip.php?article931


Rural 21, 12 septembre 2013
Dans cet article, Eve Crowley, conseillère principale pour les questions de genre, d’équité et d’emploi rural à la FAO, revient sur les atouts mais aussi les risques inhérents à l’agriculture familiale. Il est important de tenir compte de ces risques (fragmentation des terres, réactions restreintes aux incitations du marché, inégalités de l’accès aux ressources entre les membres de la famille), afin d’examiner de manière approfondie le soutien à accorder aux agricultures familiales.
http://www.rural21.com//nc/francais/news/detail/article/lagriculture-familiale-epine-dorsale-du-developpement-rural-durable-0000865/


Cirad, novembre 2014
Cette note du Cirad s’inclut dans les discussions autour de la définition de l’agriculture familiale et de ses différentes formes à l’échelle mondiale. Les auteurs proposent de caractériser l’agriculture familiale par la conjonction entre unité domestique et unité de production. Elle définit ainsi huit critères relatifs aux structures d’exploitation et leur mode de fonctionnement pouvant éclairer leur diversité, parmi lesquels : la sécurité d’accès aux ressources naturelles ; la capacité d’investissement ; la part et la place de l’autoconsommation dans la stratégie familiale ; ou encore le type d’insertion dans les marchés de l’amont et de l’aval.
Télécharger Perspective n°29 (4 p.) :
http://www.cirad.fr/content/download/9362/105530/version/5/file/Perspective29_Sourisseau%2Bet%2Bal_FR.pdf


Cirad, janvier 2015
Cet ouvrage a pour objectif d’expliquer la nature et la force des liens entre la famille et l’exploitation agricole. L’ouvrage est construit autour d’une vingtaine d’études de cas menées dans divers pays d’Asie, d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Europe. Les auteurs précisent « ce qui fait famille », analysent les adaptations du caractère familial et les mettent en perspective avec le contexte territorial et les politiques publiques de chaque pays.
Lire l’ouvrage (387 p.) :
http://publications.cta.int/media/publications/downloads/1839_PDF_PYW9OuW.pdf


SOS Faim, mars 2014 (n°32)
La Fédération des ONG du Sénégal – action paysanne (Fongs) mène depuis 2009 un travail de suivi et d’analyse des exploitations familiales (EF) au Sénégal. Un bilan des premiers résultats de ce travail a été tiré sur base de l’observation de 2 campagnes (2011 et 2012) dans 1811 EF. Ce numéro de Dynamiques paysannes revient sur la méthode (dite des « bilans simplifiés ») utilisée par la Fongs pour suivre ces EF, sur l’impact des EF sur l’économie sénégalaise et sur la contribution des organisations membres de la Fongs dans la transformation des EF. Ce travail de suivi témoigne de la diversité des situations auxquelles sont confrontées ces EF et de leur dynamisme global : la plupart d’entre elles sont dans un processus de modernisation et elles réalisent des investissements, le plus souvent sur fonds propres, pour financer leurs innovations.
Lire la revue (12 p.) :
https://www.sosfaim.org/be/wp-content/uploads/sites/3/2014/08/sos-14-dp32-fr-web.pdf


Agrobiosciences, 27 février 2014
Quatre étudiants de l’Agro Toulouse (INP-ENSAT) ont réalisé, en collaboration avec la Mission Agrobiosciences, un film dans le cadre de l’AIAF. Au travers de nombreux regards (chercheurs, agriculteurs, consommateurs…), ce film tente d’éclairer ce sujet plus complexe qu’il n’y paraît : comment définir l’agriculture familiale ? A quel type d’organisation fait-elle référence ? Quel est son impact sur les problématiques de transmission ou sur l’environnement ?
En savoir plus :
http://www.agrobiosciences.org/article.php3?id_article=3764#.Uw77bM6PUlR
Regarder le film (13 min) :
http://vimeo.com/86811960

Evaluer l’importance et les performances des agricultures familiales


Jeunes Agriculteurs, janvier – février 2014
Le syndicat agricole français Jeunes Agriculteurs (JA) a consacré son rapport d’orientation 2014 à l’agriculture familiale. Dans un premier temps, il identifie les défis agricoles de demain (installation des jeunes, revenus rémunérateurs sécurisés, enjeux alimentaires et performance économique et environnementale) et les différents modèles agricoles existants (précarisé, familial et de firme). Il croise ensuite chaque défi avec chaque modèle d’organisation de la production agricole, dans le but d’établir un ensemble « idéal » de modèles agricoles, qui devront répondre au triptyque : viable, vivable et transmissible, tant à l’échelle internationale qu’à l’échelle de la France.
Lire le rapport d’orientation (96 p.) :
http://www.jeunes-agriculteurs.fr/jeunes-agriculteurs/documentation/rapports-orientation/file/195-rapport-d-orientation-2014-une-seule-agriculture-celle-des-hommes
Lire la synthèse (4 p.) :
http://www.jeunes-agriculteurs.fr/jeunes-agriculteurs/documentation/rapports-orientation/file/194-synthese-du-rapport-d-orientation-2014


Cirad, février 2014
Cette brochure illustre en quoi et comment les agricultures familiales peuvent relever les défis de l’emploi, de la lutte contre la pauvreté, de la sécurité alimentaire, de la préservation de l’environnement et des ressources naturelles ou encore du réchauffement climatique. Cette brochure est conçue autour de deux grands axes : le premier est consacré aux capacités d’innovation de cette forme d’agriculture, le second à la recherche « sur » et « pour » les agricultures familiales. Richement illustrée, elle donne un certain nombre de chiffres clés.
Lire la brochure (16 p, Mo) :
http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2014/ca-vient-de-sortir/agriculture-familiale-la-brochure-grand-public-disponible-en-ligne


IRD, juin 2014
Sciences au Sud, le journal de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), a consacré un article à l’innovation et l’agriculture familiale. Basé sur les travaux des chercheurs du Cirad et de l’IRD, l’article souligne en particulier les enjeux de l’appropriation et de la diffusion de ces innovations. Guy Faure (Cirad) souligne que « le chemin de l’innovation est toujours plein d’imprévus », notamment car celle-ci constitue un processus d’acquisition de connaissances où une idée va se voir testée, modifiée et/ou enrichie par la pratique paysanne. Le passage à l’échelle constitue également un processus complexe car il nécessite d’enclencher des processus d’apprentissage dans chaque nouvelle situation. L’innovation pose dès lors la question du partenariat entre la recherche et les agriculteurs.
Lire l’article (1 p.) :
www.alimenterre.org/sites/www.cfsi.asso.fr/files/783-ird-agricultures-familiales-tourmente-innovation_0.pdf


Farm, septembre 2014
Depuis la Révolution verte, le développement agricole centré sur les petites exploitations est considéré comme favorable à la croissance économique, la réduction de la pauvreté et le renforcement de la sécurité alimentaire. Mais cette conception a changé ces dernières années, selon Peter Hazell, économiste renommé du développement, dans une note de point de vue publiée par la fondation Farm. En Afrique et en Asie, le nombre de petites exploitations augmente. Il est peu probable que la plupart d’entre elles puissent vivre durablement de l’agriculture. Dans ce contexte, faut-il réorienter les stratégies de développement vers les grandes exploitations, que beaucoup de gouvernements supposent mieux à même de relever les défis ?
http://www.fondation-farm.org/spip.php?page=article&id_article=925
Lire la note de 28 pages :
http://www.fondation-farm.org/zoe/doc/farm_pointdevue_201309_phazell.pdf
Lire le résumé de 3 pages :
http://www.fondation-farm.org/zoe/doc/farm_pointdevue_201309_phazell_resume.pdf


CFSI, Fondation de France, Groupe Initiative, Inter-réseaux, octobre 2014
La Fondation de France, le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI), le Groupe Initiative et Inter-réseaux ont mené un travail collaboratif pour la mise en lumière de capitalisations d’innovations locales et paysannes, présentées dans ce document sous forme de fiches. Ces initiatives sont soutenues en Afrique, Amérique Latine et Asie du Sud-Est par des membres de ces réseaux, avec trois thèmes clés : l’accès au marché, la gestion des ressources naturelles et le financement. Chaque fiche décrit en quelques pages le contexte, les types de changements apportés, les principaux résultats, les types d’innovations, leur description et leurs acteurs, les défis, le changement d’échelle et enfin les principaux enseignements à en tirer.
Voir le recueil de fiches (106 p., 2 Mo) :
http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/les-agricultures-familiales-innovent-25-fiches-141015-vf.pdf


IED Afrique, décembre 2013
Ce numéro consacré à l’agriculture familiale partage une série d’expériences innovantes en Afrique. La plupart sont mises en œuvre par des projets financés par le Fida et impliquent des organisations paysannes locales. Elles visent par exemple à promouvoir la pratique du warrantage, faciliter l’accès à des intrants de qualité ou aux financements, promouvoir une gouvernance plus inclusive des OP, renforcer les capacités des acteurs paysans dans l’élaboration d’aménagements hydro-agricoles ou encore promouvoir l’égalité hommes-femmes.
http://www.iedafrique.org/-Agriculture-familiale-durable-.html


IED Afrique, juin 2014
Ce numéro d’Agridape explore les performances et les capacités de résilience de l’agriculture familiale à travers une série d’expériences, illustrant comment cette forme d’agriculture peut contribuer à atténuer la pauvreté si elle est soutenue. Les articles portent notamment sur la valorisation des produits forestiers non ligneux au Mali, l’appui aux initiatives paysannes au Niger, la contractualisation et l’élevage pastoral. D’autres articles s’intéressent aux expériences de fumaison et de commercialisation du poisson ou encore à la nécessité d’institutionnaliser le suivi-évaluation des projets.
http://www.iedafrique.org/-Agriculture-familiale-et-lutte-.html


Fongs, CFSI, octobre 2014
A l’occasion d’une journée de mobilisation sur l’agriculture familiale, la Fongs, une organisation de producteurs membres du CNCR au Sénégal, a publié un article présentant succinctement les résultats d’une étude auprès de 2000 exploitations familiales, prouvant leur apport important à l’économie nationale. Au Sénégal, il existe ainsi environ 400 000 exploitations familiales, soit 95% des exploitations. Les exploitations qui sont suivies nourrissent directement plus de 30 000 personnes, en contribuant à 69% au « panier de la ménagère ». Toutefois, elles doivent recourir à des activités non agricoles. L’étude montre également que les EF commercialisent en moyenne 52% de leur production. Dans un entretien publié par le CFSI, Pape Assane Diop, conseiller technique pour la Fongs, présente également les résultats de cette étude. Il insiste notamment sur la capacité de l’agriculture familiale à approvisionner les marchés urbains.
Lire l’article publié par la Fongs :
http://www.fongs.sn/spip.php?article233
Lire l’entretien (8 p.) :
http://www.alimenterre.org/sites/www.cfsi.asso.fr/files/entretien-2012096-pape-assane-diop.pdf


CFSI, Fondation de France, octobre 2014
Ecrit à partir des témoignages et expériences de dizaines d’organisations paysannes ou de développement agricole d’Afrique de l’Ouest, cet ouvrage démontre concrètement les capacités d’adaptation et d’innovation de l’agriculture familiale, résultats chiffrés à l’appui. La publication explore cinq champs d’innovation : « Améliorer la production », « Créer de la valeur par la transformation », « S’organiser pour agir et peser », « Maîtriser les marchés » et « Accéder au financement ». Cet ouvrage, préfacé par Mamadou Cissokho, président d’honneur du Roppa, et introduit par Henri Rouillé d’Orfeuil, de la Fondation de France, vise à donner leurs lettres de noblesse aux innovations locales et paysannes.
Lire le rapport (112 p., 7 Mo) :
www.alimenterre.org/sites/www.cfsi.asso.fr/files/802-fdf-cfsi-nourrir-les-villes-bdef-20141002_0.pdf

Soutenir et accompagner les agricultures familiales


Organisations de la société civile, 21 janvier 2014
Des représentants d’organisations d’agriculteurs familiaux des cinq continents se sont réunis à Abu Dhabi, les 21 et 22 janvier 2014, dans l’intention d’actualiser et d’approuver les principales revendications allant faire l’objet de négociations avec les gouvernements et les institutions internationales au cours de cette année 2014. Elles ont formulé 5 exigences principales : (1) le droit de chaque nation à développer sa propre production alimentaire, (2) l’application par les gouvernements des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêcheries et aux forêts, (3) une allocation transparente et appropriée des ressources au budget agricole national, s’appuyant sur la participation active des organisations agricoles familiales et des organisations de la société civile, (4) l’égalité des droits entre les hommes et les femmes qui se consacrent à l’agriculture familiale, (5) l’adoption de politiques promouvant l’incorporation des jeunes au secteur agricole.
Lire la déclaration (8 p.) :
www.familyfarmingcampaign.net/archivos/documentos/abu_dhabi_reivindications52fb95fe754dc.pdf


AFD, février 2014
L’Agence française de développement (AFD) a mis en ligne un document représentant visuellement les différents besoins d’accompagnement des agriculteurs familiaux : pour améliorer durablement la production agricole, pour s’organiser pour mieux être représenté face aux autres acteurs de la filière, pour financer le développement de leur exploitation, pour stocker leurs récoltes ou encore pour mieux se former. Ce document livre également quelques chiffres clés sur l’agriculture familiale dans le monde.
http://www.afd.fr/home/projets_afd/developpement_rural/agriculture-familiale/infographie-agriculture-familiale

ACF, Agter, AVSF, CCFD, CFSI, Confédération paysanne, Gret, Oxfam France, Peuples solidaires, Réseau Foi et Justice, 25 février 2014
Plusieurs acteurs de la société civile française ont publié une déclaration dans le cadre de l’Année internationale de l’agriculture familiale, dans laquelle ils réaffirment leurs propositions pour des actions du gouvernement français en faveur des agricultures familiales et paysannes : créer des instruments de coercition contre l’accaparement des terres, œuvrer pour le report des APE au-delà du 1er octobre 2014, soutenir les processus d’intégration régionale favorables à la protection et à l’essor des agricultures familiales et des filières locales, remettre en cause les leviers d’action de la « Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition » du G8…
Lire la déclaration (3 p.) :
http://ccfd-terresolidaire.org/IMG/pdf/annee_internationale_des_agricultures_familiales_au_dela_de_loperation_de_communication_des_engagements_politiques_forts_attendus.pdf


Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, 27 février 2014
A l’occasion du 51ème Salon international de l’agriculture, du 22 février au 2 mars, le ministre français de l’Agriculture Stéphane Le Foll, a convié le 25 février une délégation de ministres étrangers en charge de l’agriculture pour adopter à ses côtés une déclaration ministérielle en faveur de l’agriculture familiale. Cette déclaration a pour ambition de faire reconnaître aux décideurs politiques des pays du Nord comme des pays du Sud la nécessité de mettre en place des politiques publiques adaptées, capables de créer un environnement favorable au développement des agricultures familiales qui permettent de nourrir 70 % de la population mondiale.
Lire la déclaration (1 p.) :
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/AIAF_declaration_Fr_cle81e615.pdf


Organisations de la société civile, 4 septembre 2014
Des jeunes agriculteurs de plus de 60 pays se sont retrouvés à Bordeaux à l’invitation du syndicat français Jeunes Agriculteurs et d’Afdi (Agriculteurs français et développement international) pour débattre de la reconnaissance mondiale du métier d’agriculteurs, de l’installation et du rôle des jeunes dans le développement agricole et du modèle de l’agriculture familiale. Un manifeste a été publié, revendiquant (i) la reconnaissance du métier d’agriculteur au sein de l’Organisation internationale du travail, (ii) la création d’un mécanisme de représentation des agriculteurs au sein du Comité sécurité alimentaire de la Fao, et (iii) la réactivation des ministérielles agricoles au sein du G20 et l’organisation d’un groupe de réflexion de la profession agricole, le F20, capable de porter une force de proposition sur les enjeux qui seront traités par les ministres de l’Agriculture.
Lire le manifeste (7 p.) :
http://www.jeunes-agriculteurs.fr/images/documents/idees-projets/AIAF/Manifeste_international_des_jeunes_agriculteurs.pdf


Organisations de la société civile, 15 novembre 2014
Des organisations d’agriculteurs, artisans pêcheurs, éleveurs et les communautés indigènes d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine, des Etats-Unis et d’Europe se sont réunies à Brasilia les 14 et 15 novembre afin d’évaluer les résultats de l’AIAF et de fixer leurs thèmes de travail prioritaire pour l’année 2015. A l’issue de cette rencontre, elles ont publié un manifeste formulant 6 demandes : (i) le droit de chaque pays de développer sa propre production alimentaire locale issue de l’agriculture familiale ; (ii) l’application des Directives volontaires sur le foncier ; (iii) la réalisation par le Comité de sécurité alimentaire (CSA) de Directives volontaires de l’agriculture familiale ; (iv) un budget adapté destiné au développement de l’agriculture familiale, issu de consultations avec les organisations agricoles ; (v) l’égalité des droits entre les hommes et les femmes de l’agriculture familiale ; (vi) l’adoption de politiques publiques différenciées promouvant l’incorporation, l’intégration, la reconnaissance sociale, juridique et économique des jeunes dans le secteur agricole.
Lire le manifeste (11 p.) :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/documentos/brasilia_manifeste-2014.pdf


Confédération paysanne, Coordination Sud, décembre 2014
Réunis à Lyon (France) à l’invitation de Coordination Sud et de la Confédération paysanne, les représentants des organisations françaises de solidarité internationale, de la Confédération paysanne et de leurs partenaires, organisations paysannes et ONG du Sud, ont dressé leur bilan de l’AIAF et ont rédigé un manifeste qui comprend une liste de recommandations au gouvernement français, parmi lesquelles : favoriser une gestion démocratique des ressources naturelles et la mise en place de politiques foncières équitables, veiller à la mise en place de mécanismes de recours accessibles, efficaces et transparents pour les populations locales concernant l’accès, l’usage et l’appropriation de ressources naturelles, promouvoir et soutenir toutes les politiques nationales et locales qui œuvrent pour garantir des prix rémunérateurs et stables aux agricultures familiales paysannes, promouvoir le soutien à la création d’espaces régionaux de concertation et de négociation entre les institutions publiques et les organisations paysannes
Lire le manifeste (6 p.) :
http://inter-reseaux.org/IMG/pdf/Manifeste_Forum_AIAF_-_version_impression_.pdf


Roppa, 6-7 décembre 2013
Le Roppa a lancé un appel aux chefs d’Etat participant au sommet France-Afrique de Paris. Ce document rappelle que, malgré son importance et son potentiel en Afrique, l’agriculture familiale n’a pas bénéficié d’une allocation suffisante de ressources financières. En conséquence, le Roppa appelle les Chefs d’Etat et de Gouvernement à prendre cette année un engagement ambitieux et transparent en direction de l’agriculture familiale africaine en se focalisant sur 4 axes : la garantie d’accès des petits producteurs au foncier, aux financements, aux marchés et aux technologies ; l’appui aux organisations paysannes ; l’accroissement de la résilience des exploitations familiales ; le développement des partenariats entre les services publics, les exploitants familiaux et les autres acteurs privés.
Lire la déclaration (3 p.) :
www.pfpniger.org/IMG/pdf_Declaration-Final-Agriculture_familiale_sommet_Afrique-France_OK_1_.pdf


Reca Niger, février 2014
Du 6 au 8 Février 2014 s’est tenu à Maradi (Niger) le Forum paysan transrégional sur l’agriculture familiale. Des travaux se sont déroulés autour des thématiques de la sécurité alimentaire et de l’amélioration de la nutrition, de la gestion des ressources naturelles et de la protection de l’environnement et enfin de la dynamique foncière. Le forum a abouti à des recommandations et à un appel, demandant l’implication effective et réelle des organisations paysannes dans le processus de formulation du programme d’appui à la promotion de l’agriculture familiale au Niger.
lire le communiqué final (3 p.) :
www.reca-niger.org/IMG/pdf/1-_Communique_final_Forum_Maradi.pdf
Lire les recommandations (4 p.) :
www.reca-niger.org/IMG/pdf/2-_Recommandations_Forum_Maradi.pdf
Lire l’appel de Maradi (1 p.) :
www.reca-niger.org/IMG/pdf/3-_Appel_de_Maradi_Forum_Maradi.pdf


Fongs, FPFD, FNGN, AOPP, Roppa, SOS Faim, mars 2014
Lors du colloque international de Bruxelles (Belgique) du 25 mars 2014 sur les approches paysannes de la transformation des exploitations familiales, quatre fédérations paysannes d’Afrique de l’Ouest – engagées au sein de leurs plateformes nationales (Fongs / CNCR du Sénégal, FPFD / CNOP de la Guinée, FNGN / CPF du Burkina Faso et AOPP Sexagon / CNOP du Mali) et du Roppa, ont partagé leurs expériences dans le domaine de l’appui conseil aux exploitations familiales. Le document de synthèse publié suite à ce colloque présente les quatre fédérations en question et leurs évolutions puis détaille les expériences que ces fédérations ont mises en œuvre dans leur pays et les problématiques que ces expériences soulèvent. A l’issue de cette journée, les quatre organisations ont publié une déclaration regrettant les faiblesses et insuffisances des dispositifs nationaux de conseil aux exploitations familiales. La déclaration appelle les Etats, les partenaires techniques et financiers et toutes les OP d’Afrique de l’Ouest à s’inscrire dans la dynamique engagée par les 4 OP signataires de développement de services d’appui conseil efficaces et efficients aux exploitations familiales, basés sur le partenariat OP/Etat.
Lire la synthèse du colloque (30 p.) :
http://www.fongs.sn/IMG/pdf/document_d_exploitation_du_colloque_bxl_mars_2014.pdf
Lire la déclaration (2 p.) :
http://www.fongs.sn/IMG/pdf/declaration_de_bruxelles_25_mars_2015_signee.pdf


Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime du Maroc, ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt de France, 25-26 avril 2014
La deuxième édition du Séminaire Eau et Sécurité alimentaire en Méditerranée (Sesame 2) s’est tenue à Meknès, au Maroc, les 25 et 26 avril 2014. Le choix du thème « l’agriculture familiale en Méditerranée et en Afrique de l’Ouest : de nouvelles dynamiques entrepreneuriales et territoriales » s’est inscrit dans le cadre de la célébration de l’Année internationale de l’agriculture familiale. Cette deuxième édition s’est distinguée par son ouverture sur l’Afrique de l’Ouest. La synthèse publiée à l’issue du séminaire reprend les grands éléments ressortis des échanges autour des définitions, de la situation et des enjeux de l’agriculture familiale en Méditerranée et en Afrique du Nord et autour des politiques mises en œuvre pour soutenir la mise en mouvement de ces agricultures.
Lire la synthèse (46 p.) :
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_SESAME2-agriculture_familiale_Nov_2014_cle443e21.pdf


AFD, avril 2014
Dans de nombreuses régions du Maroc, les exploitations familiales ont des difficultés à se développer et à s’intégrer dans les circuits de commercialisation. Pour relever ces défis, le Maroc a défini un plan ambitieux et volontariste de modernisation de l’agriculture : le Plan Maroc Vert. L’un de ses deux piliers vise à appuyer techniquement et financièrement le développement des coopératives agricoles. En croisant les témoignages d’agriculteurs, membres de coopératives, d’agro-industriels et de responsables d’institutions publiques, ce film retrace la dynamique engagée par le Plan Maroc Vert.
Voir la vidéo (27 minutes) :
https://www.youtube.com/watch?v=PlACg7bWPhY


IDS, IIED, ODI, octobre 2014
Ces sept rapports (d’une vingtaine de page chacun) publiés par trois bureaux d’études britanniques cherchent à approfondir les débats actuels sur l’agriculture familiale. Ils s’intéressent plus particulièrement aux politiques publiques et investissements nécessaires à l’amélioration de la viabilité des petites unités de production en Afrique subsaharienne. Les auteurs y proposent des schémas et scénarios de développement (par exemple l’intégration développement rural – développement urbain) ainsi que des stratégies politiques et économiques permettant aux petites exploitations de se maintenir malgré un libéralisme présent (diversification économique, subventions aux intrants, information communication,...). Ces rapports concluent entre autres sur les marges de manœuvres que possèdent les gouvernements face aux enjeux de l’agriculture familiale.
Lire les rapports :
http://www.future-agricultures.org/blog/entry/world-food-day-2014-seven-new-papers-unpick-debates-on-african-agriculture-and-rural-development


Association des Régions de France, 4 juillet 2014
Dans cette déclaration, l’Association des Régions de France s’engage à promouvoir des systèmes alimentaires territorialisés, permettant de promouvoir au sein des régions françaises le développement de leurs territoires, le développement économique local, la gestion durable de leurs ressources naturelles et la promotion de l’emploi agricole et rural. Cet engagement suppose d’opérer une forte transition alimentaire d’une agriculture productiviste et polluante à une agriculture familiale, de proximité et respectueuse de l’environnement.
Lire la déclaration (4 p.) :
http://www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2014/07/de%CC%81claration-finale.pdf


Cirad, avril 2014
Cet ouvrage rassemble les résultats d’une étude menée par le Cirad et vingt partenaires latino-américains. La diversité des agricultures familiales en Amérique Latine y est présentée, ainsi que celle des politiques publiques la concernant. Dans un premier temps, on y aborde le contexte historique de l’apparition des politiques publiques dédiées à l’agriculture familiale, ainsi que leur diffusion à partir des années 2000. Les auteurs s’intéressent ensuite à la diversité des définitions données à l’agriculture familiale dans les différents pays étudiés, ainsi que les conséquences en termes de politiques publiques. La dernière partie est consacrée aux résumés des études menées au sein de chaque pays.
Lire la synthèse (36 p., 5 Mo) :
http://www.territorioscentroamericanos.org/ecadert/Documents/Resumen%20ejecutivo%20libro%20AIAF%20LAC%202014.pdf


Organisations de la société civile, 24-25 mars 2014
Des représentants des comités nationaux et de la confédération des organisations de producteurs familiaux du Mercosur (Coprofam) se sont réunis les 24 et 25 mars à Montevideo (Uruguay) et ont formulé un certain nombre de recommandations à l’issue de ces 2 jours. Parmi celles-ci : mettre en place et renforcer des programmes d’achats publics en faveur des agriculteurs familiaux et des programmes de protection des semences locales ; garantir des politiques sociales, éducatives, de santé et d’infrastructures pour améliorer la qualité de vie des zones rurales ; reconnaître et protéger les savoirs et connaissances ancestraux liés à l’agriculture familiale ; renforcer les échanges d’expériences et des processus de formation ; garantir des investissements publics afin de mettre en œuvre des politiques favorables à l’agriculture familiale ; renforcer les marchés locaux et les circuits courts de production et de consommation.
Lire la déclaration (4 p.) :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/documentos/declaracion_montevideo_1.pdf


Comités nationaux de l’AIAF, 11 novembre 2014
Les représentants des 16 comités nationaux créés en Amérique Latine et dans les Caraïbes se sont réunis à Brasilia (Brésil) les 10 et 11 novembre pour faire le bilan de l’année et dresser les perspectives de travail pour les années à venir. Dans une déclaration publiée à l’issue de ces 2 jours, ils ont émis un certain nombre de recommandations à l’attention de leurs gouvernements, parmi lesquelles : appuyer de manière effective (avec des investissements suffisants, l’accès à la terre, la réforme agraire…) l’agriculture familiale paysanne et indigène ; concevoir et mettre en place des lois et des politiques publiques différenciées avec la participation des organisations paysannes ; reconnaître les Comités nationaux comme des plateformes clé du dialogue et des négociations ; faciliter la pérennisation et la consolidation des Comités nationaux dans les pays où ils existent et promouvoir leur création dans les autres pays.
Lire la déclaration (3 p.) :
http://www.familyfarmingcampaign.net/archivos/documentos/declaracion_foro_latinoamericano_y_caribeno_de_cns_aiaf_2014x.pdf

Quelques sites web


Ce blog regroupe des vidéos, des témoignages et des actualités en lien avec l’AIAF.
http://agriculturefamiliale.wordpress.com/


Cette page web livre des définitions et des chiffres clés sur l’agriculture familiale. Elle renseigne également sur les axes de recherche et les publications du Cirad en lien avec les agricultures familiales.
http://www.cirad.fr/nos-recherches/themes-de-recherche/agriculture-familiale/definition


Ce site présente les objectifs et les lignes d’action de cette année. Il comporte un « espace presse » recensant les principales nouvelles en lien avec cette Année. Un calendrier des événements ainsi qu’une série de publications relatives à l’agriculture familiale sont également disponibles.
http://www.fao.org/family-farming-2014/home/fr/


Cette plateforme se présente comme une base de données numérique exhaustive et régulièrement actualisée sur l’agriculture familiale. L’objectif est de créer le plus vaste recueil de haut niveau existant au monde de lois nationales, de règlementations, de politiques publiques, de données pertinentes, de pratiques optimales, de recherches, de publications et d’articles incontournables sur l’agriculture familiale. Elle répond au besoin de regrouper et de systématiser les informations susceptibles de faciliter l’accès des responsables gouvernementaux, des réseaux d’exploitants familiaux, des universités, des associations de la société civile, du secteur privé et des autres acteurs non étatiques aux connaissances relatives à l’agriculture familiale et à des sujets connexes. Elle sera inaugurée début 2015.
http://www.fao.org/family-farming-2014/news/news/details-press-room/fr/c/262927/

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS