fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°309

Tout déroulerTout enrouler


Pastoralisme


Mohamed Habibou Assouma, octobre 2016
Cette thèse, soutenue en octobre 2016 par Mohamed Habibou Assouma, dirigée par Martial Bernoux (IRD) et co-encadrée par Jonathan Vayssières (Cirad), vise à évaluer l’impact des troupeaux de ruminants sur le bilan gaz à effet de serre vis-à-vis de l’atmosphère d’un écosystème sylvopastoral sous climat tropical semi-aride. Elle concerne l’aire de desserte du forage de Widou dans la région sylvopastorale du Ferlo au Nord du Sénégal. D’après le rapport, les émissions de GES seraient compensées par le stockage du carbone au terme d’une année complète. L’écosystème sylvopastoral serait donc globalement en équilibre.

Lire le rapport de thèse (230 p., 5 Mo) :

http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/2016-11-15-manuscrit_these_assouma_mohamed_habibou.pdf


Lait


Iram, Karkara, mars 2017
Le lait cru du Niger n’est que très faiblement commercialisé alors que la demande urbaine est forte et en constante augmentation. Pourtant ceci n’est pas une fatalité. Depuis 2008 la filière lait local se structure progressivement, notamment grâce à la mise en place de « centres de collecte » portés par des organisations d’éleveurs et établissant des partenariats gagnants-gagnants avec les industries à l’aval de la filière. Nous vous invitons à retrouver deux fiches thématiques sur les enjeux de la filière de lait local au Niger, réalisées par l’Iram et l’ONG Karkaraet relayées sur le site du RECA.

Lire la fiche « Promouvoir le lait local au Sahel » :

http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/Nariindu2_Promouvoir_le_lait_local-2.pdf

Lire la fiche « Structuration de la filière lait local à Niamey » :

http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/Article_2_pour_RECA_-_Tous_gagnants.pdf


Foncier


France 24, mars 2017
L’Agence française de développement se trouve aujourd’hui sous le feu des critiques de la part de plusieurs ONG françaises et internationales, qui l’accusent de favoriser les cas d’accaparements de terre. Comme en République Démocratique du Congo, par exemple. Dans cette émission de 11 minutes diffusée par France 24, Ali Laïdi a invité Maureen Jorand, responsable au CCFD Terre Soditaire, pour en discuter.

Voir la vidéo (11 min.) :

http://www.france24.com/fr/20170330-entretien-intelligence-economique-accaparement-terres-afrique-rdc-developpement-ccfd


Global Water Initiative, février 2017
Cette vidéo de 5 minutes examine les défis relatifs à l’obtention d’une compensation juste pour les personnes affectées par la construction de grands barrages en Afrique de l’Ouest. Elle définit les différentes étapes pour s’assurer qu’elles puissent bénéficier d’un accès sécurisé à de nouvelles terres. Pour les gouvernements, cela peut signifier d’avoir à élaborer de nouvelles politiques et de nouveaux outils de gouvernance à utiliser lors de la construction de barrages et de périmètres irrigués.

Voir la vidéo (5 min.) :

https://www.gwiwestafrica.org/fr/securiser-les-droits-fonciers-des-populations-affectees-par-les-barrages-en-afrique-de-louest


Sécurité alimentaire


FAO, Union Européenne, WFP, mars 2017
Ce rapport vise à renforcer la coordination et la prise de décision en matière de lutte contre les crises alimentaires. Il fournit de nombreuses analyses sur la sécurité alimentaire et la nutrition concernant des pays qui présentent une vulnérabilité chronique aux crises alimentaires, et où de larges pans de la population vivent en insécurité alimentaire aiguë. Le Niger, le Nord Nigeria, la République centrafricaine, le Cameroun, le Tchad, la RDC et Madagascar font partie des pays inclus dans ce rapport.

Télécharger la synthèse en français (20 p., 13 Mo) :

https://ec.europa.eu/europeaid/file/53579/download_en?token=wPWZeLp6

Télécharger le rapport complet en anglais (145 p., 7 Mo) :

https://ec.europa.eu/europeaid/file/53580/download_en?token=6Bep0FwH


Global Water Initiative, mars 2017
Le Rapport sur la politique alimentaire mondiale 2017 de l’IFPRI examine en profondeur les défis et les opportunités que représente l’urbanisation pour la sécurité alimentaire et la nutrition. Parmi les questions abordées : que savons-nous des impacts de l’urbanisation sur la faim et la nutrition ? Comment pouvons-nous mieux relier les petits exploitants ruraux aux consommateurs urbains ? Quel rôle jouent les marchés informels dans l’alimentation des villes et comment peuvent-ils être mieux gouvernés pour accroître la sécurité alimentaire urbaine ?

Lire le rapport (148 p., 7 Mo) :

http://ebrary.ifpri.org/utils/getfile/collection/p15738coll2/id/131085/filename/131296.pdf

Lire le résumé (4 p.) :

http://ebrary.ifpri.org/utils/getfile/collection/p15738coll2/id/131095/filename/131306.pdf


Semences


GRAIN, mars 2017
Dans cette vidéo, Jean-Paul Sikeli de la Coalition pour la Protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN) présente la situation actuelle des semences en Afrique de l’Ouest. Quels sont les mécanismes juridiques qui régulent les semences ? Quelles sont leurs forces et faiblesses ? Il revient également sur l’expérience du coton transgénique au Burkina Faso, et termine en présentant les activités de la COPAGEN dans la sous-région.

Voir la vidéo (19 min.) :

https://www.grain.org/fr/bulletin_board/entries/5689-interview-de-la-copagen-sur-la-situation-des-semences-en-afrique-de-l-ouest


OGM


GRAIN, mars 2017
Le magazine en ligne "Basta !" a publié une enquête en trois volets sur la filière du coton OGM au Burkina Faso. La première partie s’intéresse à la manière dont Monsanto a réussi à introduire la production de coton OGM dans ce pays en 2009, avant de décider d’arrêter en 2016. Le deuxième volet révèle la manière dont les sociétés cotonnières et l’Union des producteurs de coton du Burkina exercent un contrôle et une domination permanente sur les cultivateurs. Le troisième volet s’intéresse aux milliers de producteurs de coton burkinabè qui entrent en résistance pour reconquérir leur autonomie face aux sociétés cotonnières qui maintiennent leur mainmise sur les semences de coton.

Lire la première partie :

http://www.bastamag.net/Comment-le-coton-OGM-de-Monsanto-s-est-transforme-en-fleau-pour-les-paysans-du

Lire la deuxième partie :

http://www.bastamag.net/De-la-Francafrique-a-la-corruption-les-dessous-de-la-filiere-coton-au-Burkina

Lire la troisième partie :

http://www.bastamag.net/Apres-le-depart-de-Monsanto-les-paysans-burkinabe-veulent-reconquerir-leur


Coopératives


CTA, mars 2017
La revue Spore a consacré un dossier aux coopératives "nouvelles générations", renforçant les liens horizontaux et verticaux tout au long des chaînes de valeurs afin qu’elles soient plus fiables et rentables. Trois articles abordent ce sujet : le premier revient sur l’historie des coopératives agricoles en Afrique et détaille le changement de paradigme récent. Le second s’intéresse à l’insertion des groupements paysans dans des marchés de plus en plus structurés. Le dernier examine plus précisément le cas d’une union de coopératives agricoles (cacao) au Nord de Madagascar.

Lire le dossier :

http://spore.cta.int/fr/dossiers/article/cooperatives-ensemble-pour-un-avenir-meilleur.html


Warrantage


Innovation for poverty action, 2017
Cette étude menée auprès des communautés agricoles du Burkina Faso a révélé que le crédit stockage, ou warrantage communautaire, a considérablement augmenté la consommation, les économies et les investissements dans les intrants agricoles et l’éducation. Les résultats suggèrent que le warrantage est un moyen efficace de stimuler les investissements agricoles et non agricoles pour les agriculteurs dans les endroits où les marchés financiers sont faibles.

Lire la synthèse (3 p.) :

http://www.poverty-action.org/printpdf/7696


ODD


IFPRI, International Institute for Sustainable Development, novembre 2016
En adoptant les Objectifs de Développement Durable (ODD) en 2015, les Etats se sont mis d’accord pour éradiquer la faim d’ici 2030. L’IFPRI et l’IISD ont joint leurs forces afin d’estimer le coût de la réalisation de cet objectif au vu des prévisions, ainsi que les contributions que les bailleurs doivent fournir pour cela. Selon la note publiée, pour éradiquer la faim d’ici 2030 ces derniers doivent augmenter leur contribution de 45%. Le reste des investissements devra venir des pays pauvres eux-mêmes.

Lire la note (16 p., 10 Mo) :

http://www.iisd.org/sites/default/files/publications/ending-hunger-what-would-it-cost.pdf

Voir la présentation (24 p.) :

http://www.iisd.org/sites/default/files/publications/ending-hunger-what-would-it-cost-presentation.pdf


Dépenses publiques agricoles


FARM, Jean-Christophe Debar, avril 2017
Jean-Christophe Debar, directeur de la Fondation FARM, revient sur un rapport récent de la FAO selon lequel les « dépenses publiques en soutien à l’agriculture et l’alimentation », au Sénégal, ont augmenté d’environ 75 % entre 2010 et 2015, représentant 24 % du budget total du pays en 2015. Le niveau actuel des dépenses publiques en faveur de l’agriculture et de l’alimentation, au Sénégal, est-il satisfaisant ou devrait-il encore augmenter ? Plus largement, quel est « bon niveau » de soutien à l’agriculture en Afrique subsaharienne ? Cet article s’interroge sur les moyens et les indicateurs pour estimer ce niveau souhaitable.

Lire l’article :

http://www.fondation-farm.org/zoe.php?s=blogfarm&w=wt&idt=3295


Commerce international


Le Point, mars 2017
Le Point Afrique propose un reportage sur le positionnement des pays ouest-africains sur les marchés internationaux :dans la zone Uemoa, sept pays se sont unis sous un seul label pour conquérir les marchés mondiaux avec des produits phares tels que la mangue. L’article souligne les complémentarités ainsi que les défis identiques auxquels les pays sont confrontés, et s’intéresse aux filières pouvant faire l’objet d’une approche régionale (anacarde, arachide, etc.).

Lire l’article :

http://afrique.lepoint.fr/economie/agriculture-comment-l-afrique-de-l-ouest-s-y-prend-sur-les-marches-internationaux-13-03-2017-2111392_2258.php


Situation alimentaire et nutritionnelle


Afrique Verte, mars 2017
Le "Point sur la situation alimentaire" d’Afrique Verte est un bulletin mensuel technique donnant des informations sur le prix des céréales au niveau des marchés de consommation, sur la campagne agricole et sur la situation alimentaire au Burkina, au Mali et au Niger. Début mars, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la hausse pour les céréales sèches et à la stabilité pour le riz, dans les 3 pays.

Lire le bulletin de mars (8 p.) :

http://www.afriqueverte.org/r2_public/media/fck/File/Bulletins/PSA/PSA%20191-03-2017.pdf

Lire le bulletin de février (8 p.) :

http://www.afriqueverte.org/r2_public/media/fck/File/Bulletins/PSA/PSA%20190-02-2017.pdf


Aghrymet, mars 2017
Deux documents ont été publiés suite à la réunion des experts du dispositif régional de prévention des crises alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest (PREGEC), tenue à Dakar en mars 2017. Le communiqué final présente une synthèse des discussions ainsi que des recommandations. La fiche de communication dresse quant à elle un bilan synthétique de la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle : chiffres clés, faits saillants, situation courante et projetée et causes de l’insécurité alimentaire.

Lire le communiqué final (3 p.) :

http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/avis_pregec_mars-2017_vfinale.pdf

Lire la fiche de communication (2 p.) :

http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/fiche_communication_ch_regional_mars-aout2017_vfinale.pdf


Cacao


Friedel Hütz-Adams, décembre 2016
Cette étude a été mandatée par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Elle vise à analyser la structure et les mécanismes de fixation des prix sur le marché mondial du cacao, ainsi que les politiques sectorielles des huit pays producteurs de cacao les plus importants (la Côte d’Ivoire, le Ghana, l’Indonésie, l’Équateur, le Nigéria, le Cameroun, le Brésil et le Pérou). Elle identifie ainsi les mesures qui mènent à un renforcement de la durabilité de la production de cacao et à une augmentation des revenus des producteurs.

Lire l’étude (174 p.) :

https://www.suedwind-institut.de/fileadmin/fuerSuedwind/Publikationen/2017/2017-07_Renforcer_la_comp%C3%A9titivit%C3%A9_de_la_production_de_cacao_et_augmenter_le_revenu_des_producteurs_de_cacao_en_Afrique_de_l%E2%80%99Ouest_et_en_Afrique_centrale_.pdf


Céréales


Réseau ouest-africain des céréaliers, mars 2017
Dans le cadre d’un projet initié par la Cedeao (sur fonds de l’AFD), le Réseau Ouest-Africain des Céréaliers (ROAC) et RONGEAD sont partenaires afin de produire des informations et conseils économiques de qualité dans le cadre des marchés agricoles en général et des produits céréaliers en particulier. Retrouvez l’édition de mars 2017 du bulletin économique sur les marchés céréaliers en Afrique de l’Ouest. En mars,les prix des céréales sont relativement stables sauf pour le mil dont le prix est en hausse.

Lire le bulletin (11 p.) :

http://nkalo.com/bulletins/Les%20C%C3%A9r%C3%A9aliers%20%238%20Mars%202017.pdf


Coopération


Ministère des affaires étrangères et du développement international, 2017
Cette feuille de route vise à améliorer, à horizon 2020, la prise en compte par la France de la nutrition dans ses programmes et stratégies humanitaires et de développement. Elle présente ainsi les objectifs spécifiques ainsi que les activités et indicateurs liés. Elle se concentre sur une sélection de huit pays fortement affectés par la malnutrition et vulnérables aux effets du changement climatique : Burkina Faso, Cameroun, Laos, Madagascar, Mali, Niger, République centrafricaine, et Tchad.

Lire la feuille de route (8 p.) :

http://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/feuille_de_route_nutrition_2016-2020_cle48ce18.pdf


Publications


Agri-infos, mars 2017
L’édition de mars 2017 du mensuel d’informations sur l’actualité agricole et rurale au Sénégal Agri Infos est disponible.Au sommaire, vous trouverez des articles sur : l’autonomisation des femmes rurales ; l’échouage des baleines au Sénégal ; l’autosuffisance en riz pour 2017 ; les expériences d’entrepreneurs avicoles du CNCR ; de nouveaux cas de mauvaises pratiques de pêche en Afrique de l’Ouest révélés par Greenpeace ; ou encore trois nouvelles plateformes locales du CCASA prévues pour 2017.

Lire le numéro (8 p., 6 Mo) :

http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/agri_infos_no100_mars_2017.pdf

Remerciements


Nous remercions notre réseau des veilleurs en ligne. Les opinions exprimées dans ces références ne reflètent pas nécessairement celles d’Inter-réseaux, mais celles des auteurs. Si vous avez des ressources intéressantes, n’hésitez pas à les partager en nous écrivant à [email protected] Nous vous remercions de penser à nous signaler si vous publiez ce bulletin de veille sur votre site internet.

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS