fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°213 - 28 mars 2013

Tout déroulerTout enrouler

Sommaire

- Foire internationale agricole de Dakar, CNCR et Fongs : nombreuses vidéos

- IRIN : Comprendre la résilience
- FAO : Une nouvelle méthode pour mesurer la faim
- Avis conjoint du CILSS : Situation alimentaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest

- ICTSD : « APE : l’Union Européenne voudrait-elle se rétracter ? »
- Agritrade : Perspectives à la baisse pour les prix du maïs en 2013
- CEDEAO : Un nouveau régime tarifaire régional
- OMC : Négociation sur le stockage de produits alimentaires des pays en développement

- Rapport IFPRI : Revue et perspectives des politiques alimentaires mondiales
- Presse Burkina-Faso : « Une loi d’orientation pour booster le secteur agricole »
- IFPRI : 3 notes sur le financement des politiques agricoles
- CEDEAO : Réunion sur l’Offensive RIZ pour la relance la riziculture en Afrique de l’Ouest

- Mali : Investissements ou accaparements fonciers en Afrique ? Les visions des paysans et de la société civile
- GRAIN : Le G8 et l’accaparement des terres en Afrique
- Vidéo : Allocution de Mamadou Cissokho - Forum Planète Terroirs Dakar 2013
- Vidéo : Olivier De Schutter - L’appât du grain 4

- Fiche de capitalisation FAO : le warrantage au Niger
- Fiche de capitalisation FAO : la commande groupée d’intrants agricoles
- FAO : 8 Fiches sur les boutiques d’intrants

- Note RECA : alerte sur les semences de Violet de Galmi
- Article Jeune Afrique : « Les petits exploitants au cœur de la révolution verte »
- Note RECA : Contre l’usage des « poudres » comme insecticide de protection des cultures

- IRIN : « Les assurances ne sont pas une garantie de résilience pour les agriculteurs »

- Analyses : Coopération Sud-Sud pour le développement agricole

- Bulletin Sugu n°1 : Mieux communiquer pour mieux commercialiser les produits agricoles en Afrique de l’Ouest
- Revue Défis Sud : le bilan des démocraties

A la une


Fongs, mars 2013
A l’occasion de la tenue de la 14ème édition de la Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA), de nombreuses personnalités se sont exprimées sur les enjeux de l’agriculture aujourd’hui au niveau du Sénégal, mais également au niveau de la région ouest-Africaine et jusqu’au niveau mondial. Parmi celles-ci des décideurs politiques de premier ordre, des leaders d’OP, et des partenaires techniques et financiers. Vous trouverez ci dessous de nombreuses interventions sous formes vidéo, rassemblées par la Fongs. Retrouvez en particulier :
- Abdoulaye Baldé, Ministre de l’Agriculture du Sénégal
- Haïdar El Ali, Ministre de l’Environnement du Sénégal
- Mamadou Cissokho, Président d’honneur du CNCR et du ROPPA
- Ibrahima Coulibaly, Vice-Président du ROPPA et Président de la CNOP du Mali
- Babacar Diop, Président de la FONGS
- Nadjirou Sall, Secrétaire Général de la FONGS
- Jean-Luc François, Agence française de développement (AFD)
- Marcella Villarreal, représentante du DG de la FAO
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/foire-internationale-agricole-de

Sécurité alimentaire


IRIN, mars 2013
La « résilience », un terme en vogue sur lequel les acteurs de l’aide internationale ne s’accordent pas pour autant. IRIN fournit ici des éléments de compréhension. La résilience engage une réflexion globale sur les frontières entre le développement et l’action humanitaire, sur la différence entre gestion de crises et prévention, sur une action qui réconcilierait le court et le long terme. Les plus optimistes y verront les prémisses d’un cadre fédérant les approches des bailleurs de fonds. Les plus pessimistes ne manqueront pas de souligner les flous qui entourent la mesure et les indicateurs de la résilience.
http://www.irinnews.org/fr/Report/97640/Comprendre-la-r%C3%A9silience


FAO, mars 2013
La FAO présente ici sa nouvelle méthode pour mesurer la faim ressentie par les personnes exposées à l’insécurité alimentaire. Supposée plus rapide et plus précise, elle sera bientôt testée sur le terrain dans plusieurs pays pilotes pour une durée de 5 ans. Il devrait ressortir de ce projet « Voices of the Hungry » une nouvelle norme certifiée par la FAO pour le suivi de la sécurité alimentaire.
http://www.fao.org/news/story/fr/item/171766/icode/


CILSS, 14 mars 2013
A l’issue d’une réunion à Dakar du 12 au 14 mars, le CILSS a émis un avis conjoint quant à la production céréalière 2012/2013 au Sahel et en Afrique de l’Ouest. Il y confirme les bonnes récoltes tout en rappelant la nécessité d’une surveillance nutritionnelle. De brèves recommandations sont par ailleurs esquissées autour de la reconstitution des stocks et de la question de la résilience des populations.
http://www.cilss.bf/IMG/pdf/avis_pregec_mars2013.pdf

Commerce international


Revue Passerelle, mars 2013
Selon cet article de la revue Passerelle d’ICTSD, la Commission européenne a fait une proposition réglementaire visant à pénaliser les pays qui n’auraient pas pris les mesures nécessaires en vue de la ratification d’un APE. Cette proposition doit encore être votée par le Parlement. Cet article s’interroge sur la légitimité et la légalité de cette disposition.
http://ictsd.org/i/news/157303/


Agritrade, mars 2013
Agritrade résume les résultats d’une étude de prospective sur les cours mondiaux du maïs en 2013 publiée sur Agrimoney.com. Malgré les mauvaises conditions météorologiques en 2012, le déficit de production ne devrait pas entrainer d’augmentation des prix similaire à celle de 2008. L’article croise les estimations réalisées par quatre banques (l’allemande Commerzbank, la néerlandaise Rabobank, la française Société Générale et l’américaine Goldman Sachs) qui se rejoignent sur la prédiction d’une baisse progressive du prix du mais en 2013.
http://agritrade.cta.int/fr/Agriculture/Produits-de-base/Cereales/Perspectives-pour-les-prix-du-mais-en-2013


Afriquejet, 23 mars 2013
Cet article de presse revient sur le processus d’adoption du TEC Cedeao qui a franchi une nouvelle étape officielle lors d’une réunion des ministres de la Cedeao à Praia. Cela fait près de 10 ans que ce régime tarifaire fait l’objet de négociations entre les pays de l’Uemoa et les autres pays de la Cedeao. Avant que ce régime ne soit opérationnel, il faudra attendre que certaines mesures de soutien soient finalisées.
http://www.afriquejet.com/actualites/4224-nouveau-regime-tarifaire-regional-cedeao.html


OMC, 27 Mars 2013
Un court article en anglais qui nous apprend qu’une réunion informelle s’est dernièrement tenue à l’OMC sur les questions agricoles autour d’une proposition du G33 visant à réduire les entraves au soutien des prix pour les stocks publics et l’aide alimentaire intérieure dans les pays en développement. Le G33 se donne pour mission de faire valoir des règles différentes entre les pays en développement et les pays développés en matière d’ouverture des marchés.
http://www.wto.org/french/news_f/news13_f/agng_27mar13_f.htm

Politiques agricoles


IFPRI, mars 2013, 142 p.
Le Rapport 2012 de l’IFPRI propose un bilan annuel de l’évolution des politiques alimentaires dans le monde. Partant du constat qu’en 2012, la sécurité alimentaire mondiale demeure vulnérable, il se propose de décrire les effets positifs et négatifs des politiques alimentaires sur la sécurité alimentaire et de la nutrition. Le document s’organise par chapitres thématiques (productivité, économie verte, genre, emploi). Il aborde ensuite les politiques agricoles conduites par les États-Unis et l’Union européenne ainsi que les politiques régionales dans différentes parties du monde (Afrique, monde arabe, Asie, Amérique latine et caraïbes). Le rapport s’achève en proposant différents scenarii à l’horizon 2050. A noter la présence en annexe de nombreuses données produites par l’IFPRI sur les politiques alimentaires (investissements dans la recherche agricole, dépenses publiques sur le développement économique dans l’agriculture, faim dans le monde, etc.).
Télécharger le rapport (5 Mo, 142 pages, en anglais. On peut aussi le télécharger par chapitres)
http://www.ifpri.org/gfpr/2012


Sidwaya.bf, 20 mars 2013
Depuis 2009, date à laquelle le projet a été lancé, les contours de la loi d’Orientation agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique (LOASPHF) se précisent au Burkina Faso. Afin que ce qui constituera le cadre de référence en matière de développement agricole soit élaboré de façon inclusive, la Confédération paysanne du Faso (CPF) s’est chargée d’organiser une rencontre qui permette aux producteurs de base de s’approprier cette loi en construction. L’occasion de soumettre à leur approbation le mémorandum qui sera ensuite remis à l’Etat et qui aborde divers aspects tels que le statut de l’agriculteur, le financement de l’agriculture ou encore les mécanismes institutionnels de pilotage et de mise en œuvre. Parmi les participants à cette réunion du 18 et 19 mars, on comptait Oxfam, la Coopération suisse et l’AFDI, présents en tant que partenaires financiers et techniques.
http://www.sidwaya.bf/quotidien/spip.php?article10989


International Food Policy Research Institute, 2013
L’IFPRI publie trois notes en anglais sur le financement des politiques agricoles. Une première note s’attèle à éclairer les déterminants d’économie politique à l’investissement public en matière d’Agriculture (10 p.).
http://www.ifpri.org/sites/default/files/publications/gsspdn32.pdf
Une seconde note examine les positions des donateurs par rapport au PDDAA et les facteurs qui peuvent les inciter ou les empêcher de penser leur action dans ce cadre (3 p.).
http://www.ifpri.org/sites/default/files/publications/gsspdn30.pdf
Une troisième note tente, à partir de l’examen du processus budgétaire au Ghana, d’expliquer les difficultés des Etats africains à honorer leur engagement des 10% de leurs budgets à l’agriculture pris dans le cadre du PDDAA (4 p.).
http://www.ifpri.org/sites/default/files/publications/gsspdn29.pdf


Hub Rural, 21/22 mars 2013
L’Offensive RIZ, pilotée par la CEDEAO se met progressivement en place. La Task Force régionale qui pilote l’étude de faisabilité s’est réunie. Le but de cette réunion était de valider l’étude de faisabilité au niveau ministériel et à s’atteler au financement de l’offensive régionale.
Retrouver les différentes communications (sous forme de powerpoints) :
http://www.hubrural.org/Reunion-sur-l-Offensive-regionale.html

Investissements et accaparements


Développement durable & territoire, décembre 2012
La revue Développement durable et territoire propose un article sur le phénomène des investissements fonciers à grande échelle. La première partie de l’article s’appuie sur l’analyse de la mise en œuvre d’un projet d’investissement au Mali pour dresser un tableau des motivations de chacun (l’investisseur, l’État malien) et les réactions locales au projet. La seconde partie, plus courte, est un appel à dépasser une position défensive de l’agriculture familiale face à l’agriculture d’entreprise pour proposer des pistes de cohabitation avec l’agro-industrie grâce à une place redéfinie des sociétés civiles dans les politiques publiques.
http://developpementdurable.revues.org/9424#ftn14-


GRAIN, 25 mars 2013
La Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire initiée par les gouvernements du G8 se met progressivement en place. Parmi les pays ayant signés les « cadres de coopération » négociés avec des firmes multinationales, on compte déjà le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, le Ghana, le Mozambique et la Tanzanie. Ces Etats s’engagent dans ces accords à faciliter notamment l’acquisition de terres par des sociétés étrangères.
http://www.grain.org/fr/article/entries/4664-le-g8-et-l-accaparement-des-terres-en-afrique#sdfootnote11anc


CNCR, 5 mars 2013, 15min
« Le développement de l’Afrique se réalisera avec l’exploitation familiale africaine » : c’est là l’idée maitresse du discours d’ouverture prononcé par Mamadou Cissokho lors de la quatrième édition du Forum International Planète Terroirs. A l’occasion de cette rencontre qui s’est tenue à Dakar du 5 au 7 mars 2013, le Président d’honneur du CNCR et du ROPPA a rappelé la responsabilité du niveau politique quant à la menace que font peser les multinationales sur le maintien du « terroir » comme lieu de vie et comme principe d’identité.
http://www.youtube.com/watch?v=TDUj0qgl8Dc


Entraide et Fraternité, 31 janvier 2013, 5min
L’ONG Entraide et Fraternité édite la série « l’appât du grain », un panel de quatre courtes vidéos, reprenant des extraits d’interviews avec quatre spécialistes du développement agricole. Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation livre ici son analyse des tendances récentes en trois points : 1/ les modes d’agricultures promus par les organisations et les Etats avec en toile de fond le débat sur la représentation (G8 versus CSA de la FAO), 2/ la nécessité de repenser la mesure de la productivité autour de l’agriculture paysanne familiale, 3/ Les risques afférents aux investissements des firmes du secteur privé.
http://www.youtube.com/watch?v=Em9wQDdwrks#.UVAeBlAieS8.scoopit

Capitalisations d’expériences d’OP


FAO Niger, juillet 2012
Une fiche pédagogique de 10 pages tirée de deux expériences de warrantage au Niger. La fiche comprend les éléments suivants : définition du warrantage, fonctionnement, impact, facteurs de réussite, contraintes, enseignements et réflexion sur la reproductibilité. Cette fiche élaborée à partir de l’expérience de deux OP nigériennes (l’union Cigaba et l’union Alhéri) s’adresse en particulier aux OP.
http://www.fao.org/docrep/017/ap790f/ap790f.pdf


FAO Niger, juillet 2012
Une fiche pédagogique de 10 pages réalisée à partir d’expériences de structures nigériennes partenaires du projet de capitalisation de la FAO Niger dans la commande groupée d’intrants. La fiche comprend notamment les éléments suivants : définition de la commande groupée, parties prenantes, approche méthodologique, contraintes et facteurs de succès. Cette fiche s’adresse aux acteurs concernés par la pratique de commande groupée et en particulier aux OP et à leurs membres.
http://www.fao.org/docrep/017/ap789f/ap789f.pdf


FAO, juillet 2012
8 fiches thématiques de capitalisation des bonnes pratiques publiées par la FAO. L’ensemble des fiches traite de la création d’une boutique, de son organisation, sa gestion et plus globalement de l’utilité d’un tel instrument pour les producteurs et productrices (en prenant en compte les différences de pratiques selon le genre). Chaque fiche présente un aspect de cet outil en quelques étapes avec des illustrations.
Boutiques d’intrants : Les clés du succès en huit fiches
http://www.fao.org/docrep/017/ap785f/ap785f.pdf
Fiche 1 : Création d’une boutique d’intrants
http://www.fao.org/docrep/017/ap779f/ap779f.pdf
Fiche 2 : Caractéristiques, fonctions et activités d’une boutique d’intrants
http://www.fao.org/docrep/017/ap776f/ap776f.pdf
Fiche 4 : Rôle du gérant ou de la gérante d’une boutique d’intrants
http://www.fao.org/docrep/017/ap780f/ap780f.pdf
Fiche 5 : Partenaires techniques et financiers d’une boutique d’intrants
http://www.fao.org/docrep/017/ap782f/ap782f.pdf
Fiche 6 : Approvisionnement d’une boutique d’intrants
http://www.fao.org/docrep/017/ap774f/ap774f.pdf
Fiche 7 : Fixation du prix de vente des engrais
http://www.fao.org/docrep/017/ap783f/ap783f.pdf
Fiche 8 : Contrôle et auto-évaluation d’une boutique d’intrants
http://www.fao.org/docrep/017/ap778f/ap778f.pdf

Intrants, semences


RECA Niger, 20 mars 2013
Avec le boom de la production et de l’exportation d’oignon du Niger, le marché des semences est convoité par des firmes Sénégalaises (Technisem) et hollandaises (Monarch, Rossen) qui vendent du Violet de Galmi et concurrencent les réseaux de distribution locaux. Le Niger ne peut revendiquer la propriété de la commercialisation de la variété qui n’est pas protégée par un certificat d’obtention végétale. Pour autant, le doute sur l’origine des souches met en débat la question des pratiques de contrôle/certification mais aussi celle de la commercialisation/distribution de semences locales, un défi pour les OP nigériennes.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article590


Jeune Afrique, 14 mars 2013
Une conférence annuelle sur les engrais s’est tenue pour la première fois en Afrique Sub-saharienne, à Dakar avec pour thème central l’accès des petits agriculteurs aux intrants. Organisée par le Fertilizer Market bulletin et sponsorisée par l’Office chérifien des phosphates, géant marocain dans la production d’engrais, cette quatrième édition réunissait les acteurs intéressés par les marchés africains, des grands négociants en matières premières aux banques africaines en passant par les bailleurs internationaux.
http://economie.jeuneafrique.com/regions/international-panafricain/16030-les-petits-exploitants-au-cur-de-la-revolution-verte-en-afrique.html


RECA Niger, mars 2013
Dans de nombreux sites maraîchers, l’achat des pesticides représente la charge la plus lourde pour les producteurs. Le RECA et les CRA se mobilisent pour dénoncer certaines pratiques en cours et certains produits utilisés. Il s’agit de la quatrième note d’une série qui met en garde contre le risque d’empoisonnement lié à l’utilisation des « poudres » (rambo, leeful et poudres fongicides).
http://www.reca-niger.org/spip.php?article588

Assurances


IRIN, mars 2013
Alors que les pays en développement mettent en place des systèmes d’assurances face aux risques climatiques, le service du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies signe cet article qui alarme contre les risques des systèmes d’assurance. Certains projets pilotes ont pu démontrer des effets positifs sur la résilience des populations. Cependant, le financement de telles assurances reste problématique, les assureurs étant largement réticents à couvrir un risque prévisible. Sur le fond, l’usage d’un tel outil tend à exclure des actions de prévention et de préparation qui sont de première importance pour le renforcement de la résilience.
http://www.irinnews.org/fr/Report/97624/Les-assurances-ne-sont-pas-une-garantie-de-r%C3%A9silience-pour-les-agriculteurs

Aide internationale


Future Agricultures Food Policy Research Institute, 2013
Future Agricultures publie une série de rapports de recherche en anglais qui portent sur la coopération Sud-Sud dans le domaine agricole (principalement celle de la Chine et du Brésil avec l’Afrique) notamment à partir d’études par pays (Ethiopie, Mozambique, Zimbabwe). On trouvera aussi des analyses plus générales interrogeant ces nouvelles pratiques de la coopération comme le signe d’un changement de paradigme de l’aide internationale et des modèles de développement agricole promus.
http://www.future-agricultures.org/publications/research-and-analysis/cat_view/237-nnnresearch-and-analysis/184-working-papers#.UVxjFzdA7Sh

Publications


Inter-réseaux, Jade Productions, décembre 2012
Le premier numéro du bulletin Sugu est paru. Il s’agit d’une initiative de l’Inter Réseaux Développement et de Jade Burkina qui entend valoriser les bonnes pratiques en matière de communication pour la commercialisation des produits agricoles. Au sommaire de ce numéro inaugural un dossier principal (sur la Bourse céréalière Internationale et la commercialisation des produits agricoles au Togo) mais aussi un reportage et un portrait (sur la filière oignon) ainsi qu’un retour sur expérience (sur des unités d’affaires pour rapprocher le producteur du magasin de stockage).
Pour lire le bulletin (8p. 1,3Mo) :
www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/Bulletin_Sugu1_decembre2012.pdf


SOS Faim, Février/mars 2013, 28 p.
Un numéro du bimestriel de SOS Faim consacré au thème de la démocratie avec un dossier central qui questionne le lien entre démocratie et développement à travers des études de cas dans différentes région du monde (Sénégal, Mali, Burkina, RDC, Equateur, Amérique latine). Parmi les autres sujets abordés dans cette édition, la présence de la fondation Bill & Melinda Gates au cœur des ONG par le biais de leur financement ainsi qu’une lecture du modèle d’ « agriculture écologiquement intensive » attaché à la figure de Michel Griffon.
http://www.sosfaim.be/pdf/publications/defis_sud/111/defis-sud-democratie-complet.pdf

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS